Sol: libre comme l'air

Au son d'une musique accompagnant son mouvement, la gymnaste vole, virevolte, tourne, saute et danse avec grâce et virtuosité tout en exécutant diverses acrobaties. Il s'agit là peut-être de l'agrès où les gymnastes peuvent le mieux exprimer leur talent artistique: musique, expressivité du corps jusque dans le regard, originalité, rythme, vitesse, autant d'éléments qui marquent la personnalité de la gymnaste.

Poutre: en équilibre permanent

Sans équilibre, point de maîtrise, ni de grâce. Large de 10 cm seulement, la poutre est certainement l'agrès le plus technique chez les filles. Une technique de précision et une grande force de concentration sont indispensables pour réussir. A cet agrès, les exercices sont caractérisés par des acrobaties, de la souplesse, du rythme et bien sûr de l'équilibre.

Barres asymétriques: élégance et technicité

A cet agrès, les bras sont mis à rude épreuve: priorité aux mouvements d'élans, aux passages en suspension, en appui, aux lâchers de barre et aux saltos, le tout en passant de la barre inférieure à la barre supérieure. La sortie quant à elle, est un mélange de rotations, avant, arrière ou longitudinale. Les barres asymétriques demandent également coordination et finesse afin d'exploiter au mieux l'élasticité des barres.

Saut: rapide comme l'éclair

Un agrès où tout se réalise en une poignée de secondes. Après une course vive et une impulsion sur tremplin, la gymnaste s'élance sur la table et réalise une figure acrobatique avant de se réceptionner sur un tapis. La diversité des sauts permet également de réaliser des figures préparatoires (comme la rondade) avant l'arrivée sur la table de saut.

La performance physique accompagnée d'élégance, de souplesse, et de légèreté.
​​

Discipline olympique depuis 1928, la gymnastique artistique féminine combine liberté de création, technique sportive et expression individuelle. La gymnaste évolue sur 4 agrès que sont le saut, les barres asymétriques, la poutre et le sol. Ces agrès, tous plus complexes les uns que les autres, exigent le plus haut degré de perfection dans des mouvements harmonieux et créatifs.

 

Gymnastique Artistique Féminine

Barre fixe: la légèreté dans les airs

Considéré comme l'agrès masculin le plus spectaculaire, la barre fixe demande un enchaînement continu, fluide et parfaitement maîtrisé pour impressionner. Les lâchers de barre, accompagnés de rotations à plusieurs mètres du sol, sont les éléments les plus beaux. La complexité est accentuée avec des enchaînements de lâchers, de grands tours, de rotations sur plusieurs axes et des prises de mains diverses. 

Barres parallèles: par dessus et par dessous

A cet agrès, le gymnaste doit alterner plusieurs phases, entre les élans, les vols et les positions de maintien, tout en gardant son équilibre sur les deux barres, parfois une seule. Les mouvements aux barres parallèles doivent leur beauté à cette combinaison d'éléments en suspension et en appui, tout en intégrant des grands tours, comme en barre fixe.

Saut: puissance spectaculaire et décollage

Comme chez les filles, un agrès où tout se réalise en une poignée de secondes. Cet agrès se caractérise souvent par une impulsion explosive sur le tremplin. Vient ensuite la réalisation d'une figure de haut vol avec une ou plusieurs rotations, avant la réception sur un tapis. La diversité des sauts permet également de réaliser des figures préparatoires (comme la rondade) avant l'arrivée sur la table de saut.

Anneaux: la force suprême

Il s'agit de l'agrès qui nécessite le plus de force musculaire et d'équilibre. Des éléments d'élans, de force et de maintien forment le contenu d'un mouvement aux anneaux. Ces éléments sont liés les uns aux autres via des passages par la suspension, par l'appui et par l'appui renversé. Le gymnaste doit démontrer tant sa force que son équilibre, en réalisant une série de mouvements et d'immobilisations, en alternant les éléments avants et arrières.

Cheval d'arçons: ballades d'un bout à l'autre

Très souvent considéré comme la bête noire des gymnastes, la complexité de cet agrès réside dans le fait que seules les mains peuvent toucher le cheval. Le gymnaste est donc constamment en appui et doit proposer des cercles, des ciseaux, des passages alternatifs de jambes. Des éléments en appui renversé sont possibles. En revanche, les parties de force n'étant pas autorisées, tous les éléments ne peuvent être réalisés qu'avec élan et sans aucune interruption.

Sol: acrobaties, acrobaties et encore acrobaties

Chez les garçons un mouvement est uniquement composé de séries acrobatiques, auxquelles les gymnastes rajoutent des éléments statiques tels que des éléments de force et d'équilibre. Contrairement aux filles, pas de musique ni de chorégraphie, mais un temps lui aussi limité, rendant plus complexe l'exécution d'un mouvement à cet agrès.

La performance physique accompagnée de puissance, de force, et de souplesse.

 

Discipline olympique depuis 1896, la gymnastique artistique masculine réunit dans sa perfection des aptitudes physiques individuelles comme la force, la coordination et la souplesse à travers des exercices parfaitement contrôlés, mais aussi des caractéristiques artistiques telles que créativité, esthétisme et expressivité. C'est une symphonie de mouvements qui s'exprime à travers six agrès que sont le sol, les arçons, les anneaux, la table de saut, les barres parallèles et la barre fixe.

Gymnastique Artistique Masculine

La Gymnastique: présentation

CONTACT

Webmaster: 

Dominique SEMEDO

  • Facebook App Icon
ADRESSE

COSEC Maurice Solleret

61, rue de Chanteloup

78510 Triel/Seine

(ne pas y envoyer de courrier)

 

 

OU NOUS TROUVER